Tout savoir sur le permis de conduire catégorie A1 = permis A1 moto

Le permis de conduire A1 est l’une des trois catégories de permis moto en France. Il autorise la conduite de motocyclettes légères, notamment des motos dont la cylindrée n’excède pas 125 cm3. Outre la condition d’âge, l’obtention de ce permis nécessite une formation préalable ainsi que la réussite à un examen théorique et pratique.

Qui est concerné par le permis A1 ?

Est astreinte à l’obtention d’un permis A1 toute personne désireuse de conduire une motocyclette équipée ou non d’un sidecar, d’une cylindrée maximale de 125 cm3 (L3e), d’une puissance maximale de 11 kilowatts (15 chevaux) et dont le rapport puissance poids est d’au plus 0,10 kW par kilogramme. La conduite des deux roues à motorisation électrique et de caractéristiques identiques est également soumise à ce permis, de même que les tricycles motorisés (L5e) dont la puissance ne dépasse pas 15 kilowatts (20 chevaux) et le poids à vide 550 kilos. Il faut enfin avoir au moins 16 ans pour prétendre au permis de conduire A1. S’il s’agit du premier permis à obtenir, pour un candidat né après 1987 et âgé de moins de 21 ans, ce dernier doit aussi être préalablement titulaire de l’Attestation de sécurité routière (ASR) ou de l’Attestation scolaire de sécurité routière (ASSR) de deuxième niveau.

La formation permis moto A1 obligatoire

S’il satisfait aux conditions préalables susmentionnées, le demandeur du permis 125 cm3 doit obligatoirement suivre une formation spécifique. Il faut alors distinguer deux cas :

  • lorsque le candidat n’est titulaire d’aucune autre catégorie de permis, la formation est de 20 h minimum, dont 8 sur piste et 12 sur route ;
  • lorsque le candidat est titulaire d’un permis de conduire de catégorie B d’une ancienneté de deux ans au moins, il peut obtenir le permis A1 par équivalence grâce à une formation de 7 heures composée de 2 heures de théorie, 2 heures de pratique hors circulation et 3 h de pratique en circulation.

Cette dernière formation peut être suivie un mois avant la date anniversaire des 2 ans d’obtention du permis de conduire catégorie B. Elle doit être dispensée par une école de conduite ou un organisme agréé. Toutefois, les personnes titulaires du permis B ayant utilisé, au cours des cinq dernières années après janvier 2011, une moto légère ou un tricycle motorisé régulièrement assuré, sont dispensées de la formation d’équivalence. Il en est de même pour toute personne titulaire d’une quelconque catégorie de permis de conduire obtenue avant le 1er mars 1980.

L’examen d’obtention du permis catégorie A1

Après la formation obligatoire de 20 heures, le candidat au permis 125 n’ayant pas un autre permis de conduire devra subir un examen composé d’une épreuve théorique et une épreuve pratique. L’épreuve théorique, également appelée Code, est une série de 40 questions, dont 4 en vidéo. Pour réussir cette épreuve, il faut donner 35 bonnes réponses sur les 40 questions. Une fois le Code réussi, le candidat subira l’épreuve pratique qui se déroule en deux temps : une épreuve hors circulation de 15 minutes et une épreuve en circulation de 30 minutes. Cette épreuve pratique permet de vérifier si les capacités et le comportant du candidat lui permettent de circuler en toute sécurité. Il est à préciser que l’obtention du permis catégorie A1 à partir du permis B n’est soumise à aucun examen. Une attestation de suivi de formation est simplement délivrée à l’issue de l’enseignement de 7 heures. Cette attestation doit être présentée lors d’un contrôle routier.

Du permis B au permis A1 avec Kangouroute

L’auto/moto-école Kangouroute, école de conduite agréée, propose la formation de 7 heures pour les titulaires du permis de conduire de catégorie B souhaitant obtenir le permis 125 A1. La formation est dispensée par un enseignant autorisé. Chaque enseignant ne peut surveiller plus de trois apprenants, en tant que conducteur d’une moto ou à bord d’une voiture. Le module théorique (2 heures) permet d’appréhender les accidents récurrents, la conduite de nuit ou sous la pluie, les équipements protecteurs du conducteur, etc. Le module hors circulation (2 heures) porte sur la découverte du véhicule et de ses caractéristiques. Le module en circulation (3 heures) offre à l’apprenant la capacité d’adapter la vitesse aux conditions de circulation, de bien se positionner sur la chaussée, de franchir une intersection, changer de direction, dépasser en toute sécurité et négocier correctement un virage. Au terme de la formation, l’attestation de suivi de formation est délivrée à l’apprenant. En cas d’annulation ou d’invalidation du permis B, la formation d’équivalence pour le permis A1 suivie reste acquise.